SUJET :

Réparation coque Polyester Rocca Junior 22 Sep 2019 08:23 #650359

  • scata
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 5589
  • Remerciements reçus 795
Art, cela me semble tellement évident vu la surface à traiter que je suis complètement étonné de lire que l'on peut convenablement travailler sur cette coque sans la désolidariser de sa remorque. Ayant fait 3 fois ce genre de travaux sur mes bateaux, je ne vois pas comment éviter cet incontournable. De l'aveu même de Jean-MI, 60 % de la coque est à refaire. Moralité, c'est toute la carène qu'il faut préparer si on veut un résultat esthétiquement flatteur. Après, on peut raconter ce que l'on veut, mais les faits sont têtus. Cette coque de 14' est relativement légère. Une fois le moteur retiré, tu peux la retourner dans tous les sens avec peu de matériel de levage. Si tu n'as pas beaucoup de place, tu peux la dresser sur la tranche en la posant sur des pneus.

Pour info, l'osmose est un phénomène qui intervient aussi sur les bateaux naviguant exclusivement en eau douce. La réaction chimique est plus lente qu'avec de l'eau de mer, mais le résultat est le même. Une contamination par l'osmose créée de petites vésicules de surfaces remplies d'un liquide jaunâsse au goût lé§remet acide. Au demeurant, je ne pense pas que cela concerne la coque de Jean-Mi ou qu'il n'en est pas encore à ce stade. La fibre est imbibée d'eau du fait de la destruction importante de la barrière que constitue le geslcoat. Je le dis et redis, tant que cette coque suinte l'eau, on attend patiemment que ça s'arrête. S'il faut 15 jours, 1 mois ou 2 mois, ben on attend que ça sèche. Comme le dit Pia, il existe de la résine epoxy marine qui prend sous l'eau, mais vu son prix prohibitif, elle est réservée aux interventions d'urgence.

Jean-Mi, je suis d'accord avec Pia sur un point, ta coque est réparable . Si tu fais toi-même les réparations, le coût n'est pas exorbitant dans la mesure où tu emploies des produits classiques (fibre de verre, résine polyester, gelcoat..;). C'est du gros travaiil, mais à la fin, c'est non seulement personnellement valorisant mais aussi pédagogique sur le mode de fabrication de ton bateau. Enfin, après une bonne rénovation, tu peux revendre ta coque. Actuellement, elle ne vaut plus rien.

Je ne te recommande pas de passer par un pro car le coût de la remise en état sera prohibitif par rapport à sa valeur vénale. Je t'aurais dit oui s'il s'agissait d'une coque Boston Whaler, Donzi ou Mako, pas sur ta coque.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 22 Sep 2019 08:32 #650361

Scata, je crois qu'il faut que tu révises tes certitudes car le polyester + gelcoat n'est pas vraiment moins cher que de la résine epoxy ....même celle qui fonctionne sous l'eau : epoxy sous l'eau


le problème avec cette résine que je n'aime pas employer c'est qu'elle met super longtemps à sécher ( plusieurs jours ) et si tu payes le carénage à la journée...l'addition peut être salée mais ce n'est pas le problème de notre ami que vous cherchez à décourager pour cette réparation qui franchement est facile à réaliser.

A mon sens il est préférable d'utiliser un epoxy classique , quitte à prendre un durcisseur plus rapide ( 5506) et chauffer avec un petit chauffage. La stratification sera faite avant que le film d'eau ne revienne.
@+ Pia ( SUZUKI and YAMAHA Lover !!!!)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FLETCH170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par pia66-13.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 22 Sep 2019 17:13 #650387

  • scata
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 5589
  • Remerciements reçus 795
Pia, tu ne dois pas me lire car je ne cesse de dire que cette réparation est tout à fait faisable, mais pas à n'importe quelle condition. Si c'est pour faire une bouse encore plus importante que la 1re, il vaut mieux qu'il s'arrête là le gars Jean-Mi et qu'il trouve une coque en meilleur état pour qu'il y monte son moteur. Ou sinon, qu'il vende tout ce qui est vendable, au moins, il récupère de l'argent.

Jean-Mi n'a jamais effectué ce type de réparations. C'est de notre responsabilité de le mettre en garde pour qu'il ne sous-estime pas la tâche à réaliser. En outre, une réparation correcte et en profondeur de cette coque va lui coûter pas mal d'argent. Sans aller voir plus loin que le bout de mon nez, j'ai jeté un coup d'oeil sur des annonces concernant des coques de même taille mais encore mieux bâties. Pour un millier d'euros, tu as un Ocqueteau boxer 44, un Jeanneau djerba 400 export ou un Rio olé 400. En négociant, nul doute que tu passes largement sous la barre des 1000 €.

Perso, plutôt que de me faire caguer avec une coque qui n'en vaut pas la peine, je récupère celle de l'Ocqueteau (après l'avoir auscultée sous tous les angels) et j'y remonte mon moteur (s'il est adapté).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 09:57 #650397

  • jcjcat
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 8941
  • Remerciements reçus 813
Pia, je ne suis pas vraiment d'accord avec la simplicité/facilité qui te semble de mise pour réparer ce Rocca ! Ainsi qu'avec le matos pour gratter cette Me..., et certaines techniques !
Si tu arrives à reconstruire cette coque en 2 ou 3 heures, c'est que tu es drôlement bon et efficace, moi je ne saurais pas faire ... tes copains pros, hum !!!

Comme toi, je n'utiliserais QUE l'époxy, milieu humide ou non, car pour faire une reprise qui tienne sur un vieux stratifié polyester pourri imbibé d'eau et cochonneries diverses, il n'y a que ça.

Ensuite, il faut pouvoir travailler à l'aise, en position debout ou accroupie - éviter d'avoir à stratifier couché sous le bateau, prendre des gouttes d'époxy sur la gueule et dans les yeux et les cheveux, il y a mieux comme traitement pour la peau ...
Le bateau étant relativement léger, l'idéal est de l'enlever de la remorque et de le poser sur un ber solide sur mesures construit en tube carré de 40 soudé, ou en bois si on préfère.
Mieux, si on a à disposition un arbre et/ou un portique, ou même un garage avec un plafond solide, un palan à chaine - ou mieux 3 selon les possibilités d'installation - est une solution idéale, un peu plus chère (moins de 50€ l'unité pour un palan capable de lever 1/2 à 1 tonne) mais idéale. Peut-être un ber-maison pour lever l’arrière et le poser sur des pneus et un palan à l’avant, pour que la coque démontée ne bascule pas sur le gars en cours de …

Ensuite le matos : quand on a une petite disqueuse 115 ou 125mm, on a l’engin idéal, à condition d’avoir le disque qui va bien … un disque en acier à grains de carbure marche bien mieux que le disque à lamelles 60 ou 80, il ne s’use pas, ne se déséquilibre pas avec l’usure – les miens ont 25 ans ! Et quand tu rentres dans la matière, que ce soit du stratifié ou du béton – les miens ont fait les deux - ça dépote. Mieux vaut avoir un masque, des lunettes et des gants !

Le bateau étant soulevé et bien stable, je commencerais par disquer pour éliminer totalement la blessure en débordant d’un demi-centimètre dans le strat sain d’origine, puis en finissant en sifflet pour améliorer la surface de collage, puis je recouvrirais la zone caca avec un beau ruban adhésif de chantier, genre orange, débordant largement de la zone qui suinte qu’il n’est pas question de laisser en place évidemment. Au final on obtient une étrave assez proche de l’original, mais en creux qu’il suffira de charger un peu plus tard pour obtenir une étrave marine
Je recouvrerais ça d’une bonne couche de plâtre armé, et le plâtre étant durci, je démoule et j’ai un moule approximatif de l’étrave d’origine en plus volumineux et « rond ».
Ce moule ayant été recouvert de produit démoulant (cire par exemple) il suffit de le garnir avec de la fibre de verre et époxy – et laisser durcir. On démoule et on meule entre carène et pièce d’étrave afin d’ajuster au mieux les 2 éléments si c'est nécessaire.
Il faut également prévoir de faire une réparation de l’intérieur sur cette même zone, sinon l’étrave risque de se barrer si le vieux strat est plus pourri que prévu … donc meuler en sifflet pour agrandir la surface de la zone de collage – aussi bien intérieure qu’extérieure d’ailleurs.

A ce stade, un bon matelas de résine epoxy chargée sur la pièce qui est dans le moule en plâtre, que l’on fixe par quelques vis plantées dans cette pauvre vieille carène, et la même chose à l’intérieur, quelques couches de tissu qui vont prendre la pauvre vieille en sandwich pendant que l’époxy extérieur n’est pas encore pris, c’est indestructible et en une seule passe.

Ensuite on démoule le plâtre … et la disqueuse permet de récupérer une carène comme l’originale en quelques passes puisque celle qui vient d’être collée avait été faite un peu trop volumineuse.
S’il y a un creux, il suffit de le dépolir un peu avant d’y mettre une couche de rattrapage. Il faut dépolir, sinon l’époxy frais ne va pas coller sur le précédent !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pechevoile

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 12:14 #650399

Scata, je te lis bien et c'est pour cela que je te reprends surtout en ce qui concerne la méthode de réparation et les produits a employer.
Jean-claude, tu es un puriste et je ne doute pas que tu te mettes dans les meilleurs des conditions pour effectuer cette réparation dans les règles de l'art. Mes copains pro dont tu sembles douter de la compétence font ça très souvent, dont un en particulier qui lui est stratifier et qui ne fait que ça. Ce qui coûte cher c'est de revenir plusieurs fois sur un chantier.
Si je vous suis bien scata et toi, pour faire cette réparation il faut intervenir au moins 4 fois. et ça ...ça a un prix.

Moi , si je devais faire cette réparation comme il m'arrive d'en faire avec ( la bite et le couteau ), je vais acheter quelques parpaing...je recule le bateau de 50cm sur la remorque...je baisse la roue jockey à fond ce qui lèvera le cul du bateau que je cale à l’arrière de part et d'autre avec des parpaing et des cales en bois....puis je monte la roue jockey de façon à ce que le bateau prenne appuie sur les parpaings....puis tu avance la remorque et tu cales au fur et a mesure sous la quille....un cric pour déplacer la cale central.

Je sais ce que tu peux penser de cette méthode....mais quand tu n'as rien d 'autre ça le fait.

D'autre part, je me doute qu'il existe mieux que des disques à lamelles mais ....la je lui donne des outils pas cher qu'il peut trouver chez castomerlin......le seul point sur lequel je ne déroge pas c'est sur la qualité de l'epoxy qui sera la clé de la réussite.

Bref ...tout ça pour te démontrer qu'en 3 heures et une seule intervention on peut faire cette réparation qui manquera certainement de finition mais le bateau naviguera et sera étanche et réparé.

et .....je suis 100% d'accord avec Scata sur le fait que si il faut débourser 1000 ou 2000€ ....il vaut mieux changer la coque.

.....et si tu as suivi ce que j'ai écris.....je lui demande de laisser "mûrir" l'epoxy en pot afin qu'il devienne mielleux et ne te coule pas sur la tronche quand tu l'appliques.....
@+ Pia ( SUZUKI and YAMAHA Lover !!!!)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par pia66-13.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 14:23 #650400

Que l'on se comprenne bien :
Je ne dis pas que vous avez tort. sauf quand j'entends que l'on fait des réparations sous le ligne de flottaison en polyester.
Mais j'ai déjà expliqué.
Je dis simplement que pour répondre à la demande de jeanMi ( qui nous parle éraflures....aggravées ), ce n'est pas la peine de refaire toute la coque.
j'aurai de très loin voulu qu'il suive à la lettre mes conseils et qu'ils soit en ce moment sur le point de naviguer et qu'il nous poste des photos de son bateau sur l'eau.
Refaire la coque complètement ...c'est compliqué pour lui..... il ne le fera pas ...et il ne le fera pas faire car un pro qui lui devra une garantie lui facturera plus cher que le bateau et lui fera ça au polyester si bien que dans trois ans la coque sera dans le même état.
Donc le bilan de l'histoire , un rêve qui s'envole...un bateau qui pourri au fond d'un hangar sur sa remorque.....un enthousiasme anéanti et des enfants déçus.

et ça me fait chier !!!! car quand tu n'as que 2500€ à mettre dans un bateau ...c'est parce-que tu n'as pas 25000 € et que tu espères te faire plaisir avec.

Jean-Claude, pour faire ce type de travail j'utilise une disqueuse sur batterie Dewalt de 115m avec des disques à lamelles ...et si j utilise ça c'est parce-que je mime mes potes pro qui font ça tous les jours ( réparation, pose de propulseurs, quilles arrachées, etc ...)... je pense que si ce n’était pas la bonne méthode et le bon outil ....ils feraient autrement.

C'est la maladie du moment. On se met plein de contraintes pour faire ce que l'on doit faire. Ça me rappelle mon maçon qui est un jeune qui a besoin de plein de trucs pour travailler. je l'appelle ( Gucci maçonnerie :-) ) ... de mon temps on clouait deux palettes , deux plateau et on avait un échafaudage ......bref :-)

vous vous souvenez comment c'est un bateau sur l'eau ? ::r- ::w-
@+ Pia ( SUZUKI and YAMAHA Lover !!!!)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par pia66-13.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 17:01 #650404

  • jcjcat
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 8941
  • Remerciements reçus 813
Marc, je n'ai pas écrit que je doûterais de la compétence de tes copains, relis bien ... J'ai dit que si tu es capable de le faire dans ce délai, c'est que tu es très fort, puis que moi je ne saurais pas le faire même en travaillant aussi vite que toi ! Quant à tes copains, je voudrais voir - le HUM - ce qui n'est pas une critique sur leur travail !

Coté travail, j'ai toujours considéré que je prenais un peu plus de temps que nécessaire à le faire, et surtout à le préparer. Mais comme je déteste avoir à reprendre un travail, ce n'est pas du temps vraiment perdu.
Je n'ai jamais été "aux pièces", je travaillais pour les clients comme je l'aurais fait pour moi, et je n'ai pas eu de retours ni courriers incendiaires.

Des disques à lamelle ... ben j'en ai quelques uns, mais je ne les ai presque jamais utilisés, peut-être parce que j'ai pris des grains au dessus de 150.
Pour un travail du genre qui demande une dose certaine de décrassage de matière plus ou moins pourrie, mes 3 disques métal me conviennent beaucoup mieux.
Ils coûtent à peine plus cher que les disques-lamelles, on trouve ça partout, LM, Costamagna, Ciffreo, et les miens ont au moins 25 ans et commencent à peine à être moins agressifs.


Ma disqueuse - non MES, car de colère j'en avais acheté un petit stock low cost, Practyl ou qqchose comme ça from Europe de l'Est.
Car il y a 30 ans j'avais acheté une Makita de luxe, et quand l'interrupteur s'est bloqué, pas de pièce de rechange ...et ça arrive toujours quand tu en as vraiment besoin !
Depuis, pour la Makita, j'ai bricolé qqchose d'un peu dangereux avec un Variac ... que moi qui l'utilise, et sur les 4 autres il m'en reste 2 actives avec un disque différent à demeure. Dans le lot, un roulement à changer, bof ...!


Tu dis que pour faire ce travail comme je le ferais il faudrait intervenir 4 fois ... peut-être, mais il faut le prendre le temps, sinon c'est comme ça que tu te retrouves abimé à l'hosto !

C'est comme ça qu'un jour je ne suis pas passé loin, j'étais en train de tourner une pièce alors que les mors dépassaient bien du mandrin, j'allais re-huiler l'outil quand le téléphone a sonné ... j'ai levé la tête, mon index droit était trop près du mors et j'ai senti un choc ! Par chance j'avais de gros gants en cuir qui ont amorti le choc - mais un an plus tard j'ai dû passer sur le billard car le choc avait fait sortir la synovie de l'articulation, et elle s'était "ossifiée".
Pas loin, j'aurais pu y laisser un doigt, comme les menuisiers, ou la main ! Ce n'est pas ça qui aurait arrêté le moteur triphasé.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 19:27 #650415

Bonsoir à tous,

Et bien ! Je suis flatté que mon sujet génèrent autant de réactions, merci à vous pour votre précieuse aide ! :)

Je vois aussi que cela génère quelques divergences, que je trouve fort intéressantes car les méthodes de travail sont toutes différentes, et elles ont chacun leurs avantages, ce qui me permet de sélectionner ce que je trouve réalisable.

Pour résumer, j'en suis arrivé aux conclusions suivantes, pour le moment :
- aller chez un pro ne vaut pas le coup vu la valeur de ce bateau : certes
- la réparation est faisable et sans dépasser la 100aine d'euro ( en prévoyant large )
- la réparation sur la remorque semble très compliquée... je ne peux qu'être d'accord
- il est préférable d'attendre que la coque sèche avant de se lancer : oui, aujourd'hui elle ne gouttait plus, et après avoir appuyé sur la fibre apparente, ça recommence...
- il n'est pas question d'osmose ( ouf ! ) : l'odeur n'est pas acide, ça ne pique pas la peau et j'ai mis des serviettes blanches sous les gouttes d'eau, et elles ne se tachent pas. Ca semble juste être de l'eau croupie : on est sauvés... ou presque !
- et... epoxy, epoxy, epoxy et roving uniquement.

Pour répondre à Scata : non, il n'y a pas 60% de la coque à refaire heureusement pour moi, mais 60% de la quille en elle-même ( la petite partie horizontale sous le bateau ). Tout le reste est - semble être - en bon état, à part quelques accrocs qui semblent être dissimulés sous l'antifooling par ci par là, mais rien de bien méchant à première vue car facilement accessible, même depuis la remorque. Je vais en effet faire le travail moi-même, en attendant que ça sèche, selon tes (vos) bons conseils. :)

Du coup, je pense avoir trouvé une solution via un ami qui a une grue, et qui en plus maîtrise à peu près la résine ( pour les pare-chocs de voiture ). Donc pour le moment, j'abandonne la navigation pour cette fin de saison, je vais foutre ce merdier d'éponge au hangar pour que ça sèche ( et pour l'oublier un peu... ) et dès la belle saison revenue ( en mars ou avril ), on ira suspendre le truc à la grue avec des sangles et on attaquera le grattage de l'antifooling, puis meulage et réparation à l'epoxy + roving + couche de gel coat pour le principe. Et même si ce n'est pas vraiment beau, tant que ça ne prend pas l'eau, ça me va. Le but est de prendre plaisir sur l'eau, pas de faire d'un bateau de 32 ans un bateau neuf. ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 20:00 #650418

permets au vieux couillon de service d'introduire le mot pour rire!!!!!

Garde assez de sous pour acheter des gilets (ou des ""chombraires"" (chambres à air") pour le jour des premiers essais..... par mer ou temps pas trop froid!

Bon courage::r- ::r- !

C'est un TRÈS GROS TRAVAIL.....de VRAI spécialiste!
Aningoul 99 TN
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FLETCH170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par aningoul34.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 21:22 #650421

permets au vieux couillon de service d'introduire le mot pour rire!!!!!

Garde assez de sous pour acheter des gilets (ou des ""chombraires"" (chambres à air") pour le jour des premiers essais..... par mer ou temps pas trop froid!

Bon courage::r- ::r- !

C'est un TRÈS GROS TRAVAIL.....de VRAI spécialiste!


J'apprécie ton humour et répondrai avec un brin de second degré que, comme par hasard, le précédent propriétaire m’a fourni 5 gilets de sauvetage en parfait état, 3 fusées de détresse et un extincteur... vide. Le feu prenant mal sur les coques humides, finalement il y avait certains indices que Sherlock Holmes n’aurait pas manqués. :p

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 21:29 #650422

Tu vois c'est ça qui est dommage sur un forum:
Tu conseilles...tu insistes et finalement on doit te lire de travers car à la première occasion de faire une bêtise ...on l'a fait ! :-)

réparation à l'epoxy + roving + couche de gelcoat pour le principe

t'as pas suivi , le gelcoat classique n'accrochera pas sur l'epoxy. laisse tomber cette étape inutile.

Bonne chance je t'ai écrit à peu près tout ce qu'il faut faire pour réussir...si tu ne sautes aucune étape ou ne prends aucun raccourci et ne fais aucune interprétation.

Voilà , je crois que je vais rejoindre les rangs de FLECTH et d ceux qui se sont épuisés en vain.......ce sera ma dernière intervention.::r-
@+ Pia ( SUZUKI and YAMAHA Lover !!!!)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FLETCH170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 23 Sep 2019 23:06 #650425

Tu vois c'est ça qui est dommage sur un forum:
Tu conseilles...tu insistes et finalement on doit te lire de travers car à la première occasion de faire une bêtise ...on l'a fait ! :-)

réparation à l'epoxy + roving + couche de gelcoat pour le principe

t'as pas suivi , le gelcoat classique n'accrochera pas sur l'epoxy. laisse tomber cette étape inutile.


Ah ben pas de gel coat alors. :p


Bonne chance je t'ai écrit à peu près tout ce qu'il faut faire pour réussir...si tu ne sautes aucune étape ou ne prends aucun raccourci et ne fais aucune interprétation.

Voilà , je crois que je vais rejoindre les rangs de FLECTH et d ceux qui se sont épuisés en vain.......ce sera ma dernière intervention.::r-


Ah ? Ok... Merci quand-même. :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 24 Sep 2019 04:40 #650427

  • jcjcat
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 8941
  • Remerciements reçus 813
Un travail bien fait et soigné te coûterait exactement pareil qu'un boulot très approximatif vers lequel tu semble te destiner, mais n'oublie pas une chose ... ce que tu vas tenter de réparer est la partie la plus exposée de ton bateau, surtout l'étrave et la ligne de fond, c'est ce qui tape en premier quand tu abordes sur la cale, ou dans les rochers, et c'est la partie la plus fragile du bateau ...

Si c'est bricolé comme tu sembles préférer le faire, on sait déjà que ça va péter au premier choc un peu sérieux, et si tu es chanceux au 2ème ou 3ème ! Une vague d'étrave assassine et c'est tout bon ... Et si tu as mal travaillé, ça va casser et s'ouvrir à coté de ta réparation ... glou glou !

Good luck, espère que ce soit sur la cale !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: FLETCH170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Réparation coque Polyester Rocca Junior 24 Sep 2019 17:12 #650442

  • scata
  • Absent
  • Membre platinium
  • Membre platinium
  • Messages : 5589
  • Remerciements reçus 795
Salut jean-Mi,

Ne minimise pas les travaux. Pour une réparation sérieuse, il faudra bien que tu décapes largement la coque pour répartir sur une bonne surface la reprise des nombreuses brèches. Pour les repérer, petites ou larges, un bon décapage te permettra de juger avec précision tout ce que tu dois reprendre. En outre, pour la finition, il te faudra bien décaper le tout si tu veux un résultat digne de tes efforts et des dépenses engagées. Sur une coque de 4 m, ce n'est quand même pas la mort du petit cheval pour gratter toutes les œuvres vives.

Pia a raison. Si tu veux une finition au gelcoat, c'est avec de la résine de polyester qu'il faut travailler. Sinon, sur de l'epoxy, si tu souhaites une joile finition, il faut utiliser une primaire d'accroche adaptée à ce produit si tu veux étaler une couche de finition ou d'antifouling à matrice dure.

Quitte à entreprendre les travaux, autant bien les faire. Patience et bon courage.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.